incident

20 10 2008

Difficile par les temps qui courent de résister à la folie anxiogène transmise par l’écoute des actualités.

Le jour où cela s’est déclenché, je me souviens m’être dressée dans mon lit, prise de peur. Pas pour moi, mais pour un de mes proches dont les biens étaient placés à l’étranger.

Et chaque jour il en est ainsi. Il en va de là, comme en d’autres périodes de vie, de savoir comment résister à l’effet de la pensée dominante ?

Comment résister et ne pas tomber dans les pièges tendus par une actualité renfermée sur elle-même, juge et partie d’un système, et tenter de conserver un juste recul ?

L’écoute parcimonieuse et éclairée de ses actualités me parait être la meilleure solution, ou une écoute distante… flottante, qui laisse les mots aller, sans vraiment s’en imprégner… .

Enfin, les engagés de la politique verront cela certainement d’un autre œil, comme d’une autre oreille.

Mais là n’est pas le propos. Que ce soit les paroles entendues, ou les échos provenant des ondes, comment garder une oreille distraite tout en restant attentif et vigilant ?

Ecouter Autrement. Et s’exprimer de ce fait, Autrement.

Ainsi, mon oreille n’a pu s’empêcher d’être happée par les propos d’un homme politique de renom international lorsque, inquiété par une histoire concernant sa vie privée et une relation extraconjugale vécue dans un cadre professionnel, celui-ci a parlé d’ « incident ».

Je ne connais pas la personne (la femme avec laquelle il a eu cette relation) en question. Mais j’imagine comment elle peut se sentir flattée de savoir qu’elle est un « incident ». Est-ce ainsi que nous devons qualifier ce que nous vivons avec l’autre ? Dans un cadre affectif ou plus ou moins intime ? Tout en sachant à quel point la tentation de considérer certaines de nos histoires affectives ou rencontres plus ou moins furtives comme des « incidents de parcours », ou même parfois des « erreurs d’aiguillage », mon interrogation est là. Certes, la vie privée et l’intimité de certaines personnes représentatives de fonctions électives sont leur propriété. Mais, très franchement, j’aimerais, à entendre ou lire les actualités, entendre parfois un mot heureux, humain, intègre, échoir. Et cela se fait rare. Trop rare.

Alors prendre le temps de se taire avant de s’exprimer, prendre le temps de la double écoute en entendant les voix d’ailleurs me paraissent plus que jamais d’actualité.

Car après tout, que restera-t-il de tout ceci après ? De ces « incidents », un ronronnement de paroles. Mais quoi d’important et d’autrement essentiel et nouveau et utile à la vie autour de nous ?

Alors à tous les « incidents » relationnels que j’ai eus à rencontrer, merci. Car à chaque fois, d’une manière ou d’une autre, vous m’avez enseigné quelque chose. Et cela, c’est précieux.

En conclusion, un incident est parfois plus essentiel qu’une constante soi-disant normale.

LW


Actions

Informations



Laisser un commentaire




nasdaqtrader |
Art Team Building |
GATEWAY le blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANALYSE TECHNIQUE
| Le Financier
| NORMES IAS et IFRS